3e validation B2I :

Session 2014 ouverte (codes fournis par votre professeur principal à la rentrée de janvier)

Cahier de texte et notes en ligne :

Evènement :

logo SVT

Imprimer

SVT 5e : des comportements respiratoires adaptés

Écrit par M. Boucher. --> SVT 5e

thumb dauphin

Dans cet article, découvrez des espèces animales ayant adaptées leur comportement respiratoire à leur milieu de vie.

 

  • Le Dauphin est un mammifère possédant des poumons !

    Autrement dit il possède un appareil respiratoire pour respirer dans l'air ! Pas cool quand son milieu de vie est aquatique.

    Il doit donc adapter son comportement respiratoire. Pour cela, il remonte en surface respirer non par la bouche mais par son unique orifice respiratoire appelé évent ! (visible sur la photo) Quand il est sous l'eau il retient sa respiration (en apnée comme nous !). Il peut rester ainsi de 10 à 20 minutes avant de reprendre sa respiration en surface (pas comme nous !!)

    Bloqué dans un filet de pêche, le dauphin finit par se noyer, ne pouvant remonter en surface respirer...


     

    dauphin
  • L'Argyronète est une araignée mais une araignée aquatique !

    En effet, elle vit en milieu aquatique (lacs, mares, etangs aux eaux calmes contenant des végétaux aquatiques).

    Elle possède des trachées et un poumon...tout ce qu'il faut pour respirer dans l'air pas dans l'eau !

    Elle doit donc adapter son comportement respiratoire !

    Pour cela elle tisse entre les plantes aquatiques une toile. Elle part ensuite en surface récupérer une bulle d'air qu'elle emprisonne dans les poils de son abdomen. Elle plonge ensuite pour coincer cette petite bulle dans sa toile. Elle renouvelle l'opération plusieurs fois pour obtenir une bulle dans laquelle elle puisse respirer !

     

     

    argyronète
  • La Nèpe : punaise aquatique !

    La Nèpe dispose d'un appareil respiratoire formée de trachées. Elle ne peut donc pas respirer sous l'eau. Pourtant son milieu de vie est formé par les eaux douces stagnantes (lacs, mares, etangs,...).

    Pour respirer elle remonte périodiquement en surface pour préveler de l'air une sorte de "tuba respiratoire" appelé syphon (et visible sur la photo). Le syphon mesure environ 1,5cm et permet d'emmagasiner l'air sous ses élytres. L'air alimente ensuite les stigmates et donc les trachées.

    La Nèpe est une punaise prédatrice, elle capture ses proies grâce à ses 2 premières pattes ravisseuses. Elle peut piquer par son rostre (rarement heureusement).

     

     

    nepe
  • La Notonecte : une autre punaise aquatique...

    ...et sans conteste la plus courante ! Plus petite que la Nèpe (1,5cm seulement) elle pique beaucoup plus. On l'a surnomme l'abeille d'eau !

    Pour la respiration, à nouveau, ce n'est pas gagné ! Elle dispose de stigmates et de trachées : la joie pour respirer dans l'air...mais pas dans l'eau.

    Elle remonte donc en surface emprisonner de l'air sous ses élytres puis elle plonge (en gros comme un plongeur avec son air dans ses bouteilles !).

    Elle nage comme un pro, grâce à ses pattes postérieures en forme de rames. Attention elle est carnassière et capture ses proies qu'elle pique avec son rostre puissant.

    Au repos, elle est facile à remarquer le ventre en l'air à se dorloter près de la surface.

     

     

    notonecte
  • La Littorine

    Bon, là on passe chez les gastéropodes.

    Voilà la très jolie Littorine que l'on trouve sur la plage au moment de la marée basse, au niveau des algues dont elle se nourrit.

    Ou est le problème ? Elles possèdent des branchies : aucune difficulté pour respirer dans l'eau pendant la marée haute. Mais à marée basse, là il y a problème ! En fait pas tant que cela, la Littorine fait sa réserve d'eau de mer (et donc de dioxygène dissous dans l'eau !) qu'elle emprisonne dans sa coquille et le tour est joué jusqu'à la prochaine marée haute !

     

     

     

    littorine
  • La Limnée : le contraire de la Littorine

    Toujours chez les gastéropodes, il faudrait se mettre d'accord !

    En effet, la Limnée est un escargot d'eau douce qui possède...un poumon ! Pas le choix : il faut donc remonter en surface respirer un grand coup (enfin c'est un escargot, hein, cela va pas très vite !). On voit d'ailleurs très bien l'orifice respiratoire sur la photo.

     

     

     

    limnee
  • Le Martin-Pêcheur : il porte bien son nom !
    C'est un oiseau respirant dans l'air grâce à ces poumons, jusqu'ici tout va bien. Cependant ses proies sont des poissons, qu'il faut donc capturer dans l'eau ! Pour se faire, il va retenir sa respiration le temps de sa plongée puis resortir avec le poisson et reprendre sa respiration : ouf !

     

     

     

    martin

  • Le Dauphin

  • L'Argyronète

  • La Nèpe

  • La Notonecte

  • La Littorine

  • La Limnée

  • Le Martin-Pêcheur